Qualité de l'air

Documentation eedomus

La qualité de l'air que nous respirons est fondamentale pour la santé.

Mesurer la qualité de l'air intérieur est accessible.

Vous pouvez également automatiser les actions à prendre (alerte pour le CO, ventilation pour les polluants).

Sommaire

Les polluants et leur mesure

Température et humidité

Si la température et l'humidité ne sont pas des polluants, un environnement idéal n'est pas trop humide ni trop sec, soit aux alentours de 50% d'humidité relative.

Certaines personnes sont plus sensibles que d'autres au froid (personnes âgées), au chaud (les nourrissons).

Le travail est plus efficace avec une température adaptée.

CO2, dioxyde de carbone

Le dioxyde de carbone n'est pas toxique en tant que tel.

Toutefois, une concentration supérieure à 1000 ppm (part par million, c'est à dire 0,1%) traduit un confinement excessif.

La concentration diminue au delà, en particulier parce que ce pourcentage est au détriment de l'oxygène.

CO, monoxyde de carbone

Contrairement au CO2, le CO est très toxique, et un risque important en sécurité domestique.

Il est produit par les combustions (chaudière, chauffage d'appoint, moteur thermique), lorsqu'elles sont incomplètes. Le seuil pour l'entretien des chaudières est de 10 ppm.

Wikipedia CO

COV, Composés organiques volatiles

Les COV sont les polluants de l'air intérieur (formaldéhyde en particulier, mais également benzène, méthane), liés en particulier aux objets en plastiques, colles qui sont dans les domiciles.

Ils sont plus ou moins toxiques, d'inoffensif pour le méthane à cancérogène pour le benzène.

Les COV sont souvent mesurés à l'aide d'un capteur global, sensible à plusieurs composés.

Wikipedia COV

PM, particules fines

Elles sont classées en fonction de leur taille, PM10 ou PM2.5 (2,5 micromètre). Les particules les plus fines sont les plus dangereuses pour la santé.

Une concentration de 25 microgramme par m3 est considérée par l'OMS comme un seuil à ne pas dépasser sur longue durée en PM2.5 (et le double en PM10).

Wikipedia PM

Les capteurs compatibles eedomus

Les capteurs sont des capteurs d'intérieur. Avec certaines précautions (en particulier l'humidité et la pluie), ils peuvent parfois être utilisés en environnement extérieur.

Foobot

Le capteur foobot mesure le CO2, les COV (dont le CO) et les particules fines (PM2.5), en plus de l'humidité et la température.

Netatmo Weather station

netatmo.png La sonde d'environnement intérieure Netatmo mesure le taux CO2 (en plus de la température et de l'humidité).

Withings

withings_scale.png Certaines balances Withings mesurent le taux de CO2 (en plus de la température au sol).

Vision CO

vision_co.png Le capteur de CO de Vision est un périphérique Z-Wave qui capte le monoxyde de carbone.

Comment agir ?

En cas de détection anormale, eedomus permet à la fois de notifier les utilisateurs et d'agir sur le système de ventilation (s'il est connecté).

Ventiler

La ventilation supprime généralement l'excès de CO2 ou VOC (interne).

Si les VOC sont liés au trafic automobile, il faut ventiler en filtrant.

Filtrer

Si les particules fines sont trop nombreuses, il faut en trouver la cause (externe ou interne), et filtrer ou ventiler l'air en conséquence.

Sortir !

En cas de détection de CO, il faut absolument sortir des lieux (puis ventiler et trouver la cause sur l'appareil de chauffage).

Vous pouvez programmer une alarme avec eedomus (en particulier allumer les lumières) en cas de détection, tout comme la détection de fumée.

Comment prévenir

En amont, veillez à la qualité des matériaux de construction ou d'ameublement.

Les matériaux synthétiques (plastiques) ou les matériaux naturels (mais assemblés avec de la colle) génèrent des COV, tout comme la peinture.

Les sources sont nombreuses (jouets pour enfant, encens, ...), il faut penser à aérer ou installer une VMC pour se faciliter la tâche.