Automatiser l'arrosage du jardin

Documentation eedomus

L'arrosage automatique offre un gain de temps et une meilleure régularité des soins pour les plantes. Si la régulation est bien réalisée, l'eau sera utilisée en en gaspillant le moins possible.

Sur la droite, un schéma récapitulatif, avec les différentes options qui sont expliquées plus bas :

Les tuyaux

Le système d'arrosage peut-être

  • enterré pour une meilleure esthétique, et surtout les tuyaux principaux (attention à poser profond pour le gel).
  • aérien, plus rapide à installer, et à maintenir (bien vider en hiver)
  • amovible, la solution immédiate

Les "asperseurs" ("sprinklers") sont indispensables pour les pelouses. En revanche, si vous n'arrosez que les massifs, pensez au micro-arrosage (du goutte à goutte au pied des plantes). Le micro-arrosage économie l'eau.

La commande

Nous conseillons d'installer un système multi-voies, permettant de commander plusieurs électrovannes. Tous les départs sont pilotés depuis le même endroit (les électrovannes peuvent être un peu distante). Cela simplifie la gestion, mais permet également de n'ouvrir les électrovannes que une à une, pour éviter une chute de pression, surtout chez les particuliers.

Le système de commande peut être au choix :

  • un simple relais, type Fibaro ou une simple prise commandée, pour 1 seule électrovanne
  • une carte multirelais, type IPX, qui peut piloter également des chauffages, éclairages, portail que l'on peut avoir au tableau électrique (8 sorties, dont des électrovannes au besoin)
  • un système dédié, type EtherRain (8 électrovannes)

Les relais ci-dessus, à potentiel libre, vous permettent de piloter les différents types d'électrovannes (sauf EtherRain, qui ne pilote que du 24 Volt alternatif).

Les électrovannes sont en général pilotées avec une tension de 24 volt alternatif qui est le standard professionnel et conseillé d'électrovanne. On trouve plus rarement des systèmes par impulsion 9 volt, ou rarement courant continu 12 volt.

L'intérêt des électrovannes alimentées en 24 Volt alternatif : la vanne n'est ouverte que lorsque la tension est présente. L'état ouvert ou fermé est bien connu (pas de risque d'envoyer une impulsion de trop). En cas de panne de courant, il n'y a pas de risque de vannes ouvertes.

S'ils sont pratiques pour démarrer, nous déconseillons les systèmes à piles pour un usage sans surveillance. Le risque de fuite est élevé car la pile peut faiblir ou l'électronique défaillir en position ouverte.

Conseil : nous vous conseillons d'ajouter une extinction automatique de sécurité au bout de 1 heure (ou votre durée) sur le relais, pour que l'extinction ne dépende pas que de la communication radio avec la box eedomus.

Nous conseillons également d'utilisation systématique d'un compteur d'eau connecté (voir plus bas), en cas d'arrosage automatisé. Cela permet de vérifier que l'eau circule bien (il arrive qu'une vanne manuelle soit restée fermée) et que le système est bien programmé (pas d'usage excessif).

La programmation

Pour économiser l'eau, une bonne programmation est nécessaire. La box eedomus peut piloter les différents types de relais ci-dessous, et apporte une souplesse dans les programmations.

Il est conseillé d'arroser un jour sur deux ou trois (sauf en cas de canicule où l'arrosage quotidien peut être nécessaire). L'arrosage le soir est conseillé (parfois le matin en automne).

Pour éviter d'arroser inutilement, il faut savoir :

  • s'il pleut (par un pluviomètre)
  • ou si l'humidité est déjà suffisante (par un capteur type Koubachi)

Nous conseillons par exemple la programmation suivant (règle personnalisée) :

Suivez votre consommation d'eau

Le suivi de la consommation d'eau, au niveau du compteur d'eau, permet :

  • de suivre sa dépense d'arrosage (et sa consommation globale)
  • et d'être alerté des alertes (une rupture dans un tuyau coûte de l'ordre de 100 € par jour !)

eedomus vous permet de recevoir un SMS en cas de dépassement de 1 m3 par jour (par exemple, cela est paramétrable, en euro par jour).

Astuces

Comment calibrer la bonne durée d'arrosage ? Calculez la durée maximale d'arrosage. Pour un sprinkler, disposez une coupelle vide dans une zone représentative. Au bout du cycle, vous devez avoir de 5 à 10 mm d'eau dans la coupelle (5 mm dans le nord de l'Europe, 10 mm dans le sud de l'Europe).

Attention, c'est une hauteur "maximale". Vous pourrez ensuite gérer les hauteurs d'eau en fonction du besoin. Un arrosage de 2 ou 3 mm d'eau suffit souvent.

Comment utiliser deux arrosages à durée vériable? Utiliser deux groupes de règles (ou plus) : arrosage normal, et arrosage renforcé. Vous pourrez depuis votre smartphone activer l'une ou les deux programmations. Un fonctionnement plus avancé est possible en utilisant les Scripts eedomus.