Usages pour la sécurité

Documentation eedomus

Sommaire

Par où commencer ?

eedomus est utile pour la protection de l'habitat ou de local professionnel.

Pour protéger un domicile en son absence, il est conseillé :

  1. d'utiliser un autocollant pour signaler que le lieu est sous alarme ou vidéo-surveillance
  2. de mettre en place une simulation lumineuse (ou sur mouvement)
  3. de disposer de suffisamment de détecteurs pour être informé avec certitude (et des caméras pour enregistrer les faits, et réaliser la levée de doute)
  4. les actions (sirène, allumage de lampe, sms) ne sont utiles qu'en dernier lieu, une fois que tout a été fait pour dissuader

Panorama des usages - sécurité des biens et des personnes

Les configurations de sécurité peuvent être personnalisées suivant les bâtiments et les besoins de sécurité. Dans tous les cas, la dissuasion est fondamentale.


Détection d'activité

Être informé en cas d'activité dans son domicile, alors qu'il ne devrait pas y en avoir. Sans être un système d'alarme avec sirène et intervention, c'est une première approche raisonnable. Il est préférable d'avoir plusieurs détecteurs, pour limiter les déclenchements intempestifs toujours possibles.

Les types de détecteurs utilisés sont :

  • détection de mouvement (PIR)
  • détecteur d'ouverture
  • détection de niveau sonore

Une caméra IP permet ensuite la levée de doute. Il vous appartient d'appeler les forces de l'ordre (avoir sur soi le numéro direct) si une image vous donne la certitude d'une intrusion.

Utilisez la programmation "Détection d'activité" (à venir), qui vous préviendra par mail ou SMS.

Détection d'activité extérieure

Le jardin des maisons est une zone privilégiée à surveiller. Il n'existe pas de détecteurs 100% fiables pour détecter une présence, et différencier un animal d'un être humain. Dans l'ordre de fiabilité décroissante, nous proposons :

  • les détecteurs d'ouverture (porte, cabanon, ...), les plus fiables
  • les détecteurs de mouvement (PIR) détecteront des animaux (difficile avec cette technologie de différencier un couple de pigeon d'un humain se déplaçant lentement).
  • les détections de changement d'image par les caméras pourront détecter le mouvement des arbres avec le vent (ou des oiseaux, voire abeilles passant devant l'objectif).

Vous pouvez également utiliser d'autres types de détecteurs ( barrière infrarouge, hyperfréquence, etc...) disposant d'une sortie contact sec, et le raccorder à un détecteur de contact sec (type détecteur d'ouverture Door/Window Sensor (FGK101)).

En cas de détection d'ouverture, vous pouvez utilisez la programmation Surveillance Présence.

En cas de détection de mouvement ou de changement d'image en extérieur, la meilleure réponse est certainement de dissuader en allumant des éclairages intérieurs/extérieurs. Utilisez une des méthodes Eclairage sur mouvement

Simulation d'éclairage

Outre un autocollant extérieur, les lampes allumées à l'intérieur ont un fort pouvoir dissuasif.

  • soit vous utilisez les automatismes habituels d'éclairage des lampes.
  • soit vous utilisez la programmation Simulation lumineuse, qui va allumer/éteindre les lampes habituelles de manière assez aléatoire.

Vous pouvez également simuler un éclairage (et/ou recevoir un email) s'il y a une détection anormale de bruit.

Soyez prévenu en cas de visiteur

Avec un carillon communiquant, vous pouvez être prévenu à distance si on sonne à la porte lorsque l'alarme est activée (ou allumer des lumières automatiquement). Lorsque l'alarme n'est pas activée, le mode de fonctionnement est normal (pas d'alerte à distance).

Exemple de carillon : Sonnette Everspring

Il existe également des portiers vidéo (ou vidéophone) compatibles avec eedomus.

Caméras

Les caméras - intérieures et extérieures - sont aujourd'hui l'élément clé des systèmes de surveillance. De plus, les caméras sont utiles pour d'autres objets que la surveillance intrusion (vérifier qui entre ou sort en cas de doute).

Nous conseillons à la fois des caméras extérieure et intérieure. Lorsque les caméras extérieures sont visibles, elles ont un fort effet dissuasif. Les caméras intérieures sont moins sujettes à des images nombreuses, et permettent une bonne levée de doute. Nous déconseillons l'utilisation de caméras factices car elles décrédibilisent l'ensemble du système.

Un autre avantage des caméras est la dissuasion d'agression alors que des personnes sont présentes (ce qu'on appelle le home-jacking), ou bien l'abus de faiblisse envers des personnes fragiles.

Les modèles de caméras sont nombreux. Nous proposons ici quelques critères de choix : Quelle caméra IP choisir ?.

Surveillance intrusion

Le principe de l'auto-surveillance consiste à recevoir soi-même un SMS (ou un mail, une notification Smartphone) en cas de détection, et non de faire appel à un centre de télésurveillance.

L'auto-surveillance peut générer un stress initial qu'il faut connaître : recevoir un SMS sans pouvoir réaliser la levée de doute est perturbant un seul capteur, pas de caméra, ou pas d'accès internet mobile).

Plus de 99% des alarmes qui sont reçues dans un centre de télésurveillance sont de fausses alarmes (erreur humaine ou de détection d'un capteur). Il est donc assez probable qu'une alarme reçue soit une anomalie. Les principales erreurs sont les suivantes : la fausse détection d'un PIR (il faut rappeler que cette technologie n'est pas fiable à 100%), la chute d'un capteur mal fixé, l'oubli du désarmement de l'alarme, les piles qui s'usent.

Un centre de télésurveillance essaie également de réaliser la levée de doute. Il peut aussi vous déranger en pleine nuit en pleine vacance pour vous informer d'une possible intrusion (ce qui génère également un stress équivalent à l'auto-surveillance).

Pour limiter le stress généré, et donc faciliter la levée de doute, il faut multiplier les capteurs, et nous conseillons au minimum : 2 caméras et 3 détecteurs. Un seul déclenchement ne suffit pas pour s'inquiéter.

Il est également souhaitable de donner un code d'accès (utilisateur secondaire) à une personne que l'on pourra déranger en pleine nuit pour vérification.

En cas de réelle intrusion, il est conseillé de disposer sur soi du numéro direct des forces de l'ordre (enregistré sur son smartphone par exemple). Si vous avez des images confirmant une intrusion, les forces de l'ordre devraient être promptes à réagir. Vous pouvez également demander à des voisins proches d'appeler.

La programmation Surveillance Intrusion est disponible dans les programmations.

De manière concrète, vous pouvez par exemple utiliser pour l'activation de l'alarme :
  • votre smartphone (application eedomus, ajouter la surveillance intrusion dans vos favoris)
  • un bouton qui reste sur place (l'activation ne nécessite pas de code), Z-Wave ou filaire, ou un Bouton Dash Amazon
  • un horaire régulier (en particulier dans un bureau le soir)
Et pour la désactivation :
  • votre smartphone
  • le détecteur DHCP (qui détecte la connexion de votre smartphone au réseau Wifi)
  • un bouton à emporter (keyfob) Z-Wave ou Bouton Dash Amazon
  • ou encore un clavier (type Polypad), ou un badge RFID (sur un lecteur Mirror)
N'oubliez pas de renseigner le périphérique choisi dans la programmation.

Ne pas oublier que la meilleure protection est la dissuasion, par des caméras et la simulation lumineuse !

Exemple de configuration

La pack Smart Protection est une première approche (détection de présence, ouverture, image, et surtout deux prises pour allumer des lampes et dissuader). Elle peut suffire à l'équipement en appartement (une seule porte à surveiller).

Tous devraient être doublés pour une utilisation sereine. Les caméras peuvent même être triplées, car la levée de doute est tout aussi importante que la détection elle-même.

Le pack peut être complété, pour l'usage de sécurité :

  • en doublant les capteurs (détecteur d'ouverture, de présence et caméra).
  • en ajoutant un périphérique d'activation/désactivation (lecteur RFID, digicode)
  • en ajoutant une sirène
  • en ajoutant des Dash button ou des détecteurs DHCP pour l'armement ou le désarmement